Massages pour chiens : pourquoi et comment ?

Le nom « massage » dérive du mot grec « massein » qui signifie « pétrir, façonner« . Il s’agit de la plus ancienne forme de thérapie physique, utilisée depuis des temps immémoriaux pour soulager la douleur, détendre les muscles et éliminer la fatigue.

Le massage pour le chien, un acte d’amour

C’est aussi un véritable geste d’amour que d’établir une connexion énergétique par le toucher, avec l’intention d’écouter et de prêter attention à ce que le corps a à nous dire, surtout s’il s’agit de notre ami à quatre pattes.

Le connaître en profondeur

Le toucher, avant même le massage, devient une nouvelle forme de communication avec le chien, qui soulage une gêne et exprime une participation émotionnelle, un partage affectif, qui est finalement ce qui se rapproche le plus du concept de « prendre soin ».

Le massage est un outil fondamental pour découvrir notre animal plus en profondeur, car il nous amène à explorer toutes les parties du corps du chien, à les connaître, et ainsi à identifier toute anomalie qui pourra être signalée au vétérinaire de référence.

Une aide complémentaire

En fait, c’est aussi un geste naturel que le chien fait instinctivement lorsqu’il lèche de manière répétée une partie douloureuse du corps. En effet, les chiens sont d’excellents thérapeutes pour eux-mêmes et surtout, ils sont d’excellents guides pour le masseur pendant le traitement.

Bien qu’il ne doive pas être considéré comme un substitut aux thérapies médicales vétérinaires, mais plutôt comme un complément, le bénéfice du massage peut être très positif à plusieurs points de vue.

En plus des effets les plus connus, relaxant, apaisant et décontractant du point de vue musculaire, le massage est un excellent traitement en cas de troubles du comportement du chien, tels que l’hyperactivité, l’anxiété et le stress.

Les avantages des massages pour les chiens

Ici, ces techniques deviennent aussi un moyen de considérer le chien sous un autre angle, plus intime et plus profond, et même un outil pour développer plus d’empathie à son égard.

Les techniques de massages pour chiens agissent principalement sur la peau, les muscles et les os, en donnant une stimulation locale qui sera la mère d’un processus d’activation circulatoire, d’oxygénation, de détoxification, de nutrition et de régénération du tissu musculaire et fascial de l’animal.

Ils ont également un effet antalgique contre les troubles gênants tels que la dysplasie, l’arthrose et autres problèmes musculaires ou articulaires. On a remarqué que l’inconscience de ces créatures, fait que cette discipline a un effet bénéfique encore plus fort, par rapport à ce que l’on peut observer dans le domaine humain où les idées préconçues, ou le fameux « effet placebo« , ont souvent raison du patient.

Mouvements

Andrew Taylor Still (père de l’ostéopathie) affirmait que « le mouvement est la vie« , et par mouvement il n’entendait pas seulement l’activité physique, mais aussi tous ces mouvements physiologiques intrinsèques du corps du chien, tels que le péristaltisme, le métabolisme cellulaire, le système cardiovasculaire, le système lymphatique, etc. Et c’est précisément le grand objectif des massages pour chiens : bouger.

Tout ce qui est immobile ou ralenti n’est pas sain, et ces manœuvres permettent de stimuler le corps à s’activer dans la recherche d’un nouvel équilibre et d’un nouveau mouvement interne et externe.

Précisément parce qu’elle déplace et met en circulation, il est fortement déconseillé d’effectuer cette technique manuelle chez des sujets présentant des pathologies tumorales ou des états inflammatoires importants, surtout s’il s’agit de chiens soumis à une thérapie ciblée et qui ont des possibilités concrètes de guérison.

Phases du traitement et solutions spécifiques

Les massages pour chiens sont applicables à n’importe quel sujet : du chien sportif, au chien de compagnie, du chiot, au chien âgé, du sujet sain, au chien avec des problèmes et des troubles de toute sorte (en soutien aux soins vétérinaires). Avec ces animaux merveilleux, nous devons toutefois garder à l’esprit le principe de subjectivité.

Toute technique est utile si elle est correctement appliquée au sujet spécifique que nous traitons. Il est donc nécessaire de pouvoir identifier et choisir sur le moment la technique à appliquer, en fonction de ce qui est ressorti de la phase d’évaluation.

Le traitement se compose de plusieurs phases

Nous procédons d’abord à une évaluation visuelle du chien, tant en position statique qu’en mouvement, en essayant de noter toute asymétrie ou différence posturale. Nous procédons ensuite à une rapide évaluation manuelle, au cours de laquelle nous identifierons les points les plus tendus et les plus contractés au toucher, pour les comparer avec ce qui a été constaté lors de l’évaluation visuelle.

Nous poursuivons ensuite avec le traitement par massage manuel, qui doit être ciblé sur le sujet, suite à l’évaluation, mais aussi complet afin de ne pas apporter d’autres déséquilibres ou déséquilibres au chien. Après le massage, qui peut durer de 20 à 40 minutes, laissez le chien se détendre pendant quelques minutes, en évitant les mouvements brusques.

Il est essentiel de prêter une attention particulière aux signaux que le chien nous envoie pendant le traitement. Par exemple, le fait de cligner des yeux, de se lécher les babines ou de bailler peuvent être des signes clairs d’inconfort que vous devez être capable de comprendre et de suivre afin de faire du massage une activité positive pour le chien, qu’il pourra répéter dans sa vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.