Une litière ? Voici comment résoudre ses problèmes

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour prévenir les problèmes de comportement dans le bac à litière. Il est beaucoup plus facile de prévenir ces problèmes que de les régler une fois qu’ils ont commencé.

N’oubliez jamais que la relation de votre chat avec le bac à litière est complexe et émotionnelle. Ce n’est pas seulement une toilette pour chats ! L’élimination en dehors du bac à litière est en fait le deuxième problème comportemental le plus courant chez les chats. La solution dépendra des causes sous-jacentes de ce comportement.

Pourquoi les chats font-ils leurs besoins en dehors du bac à litière ?

Votre chat peut avoir des problèmes avec le bac à litière pour plusieurs raisons, notamment des problèmes médicaux, une aversion pour la litière ou une préférence pour uriner ou déféquer à l’extérieur.Examinons ces causes une par une.

Problèmes médicaux

Toute condition médicale qui interfère avec le comportement normal d’urination ou de défécation d’un chat peut causer des problèmes de litière. L’inflammation des voies urinaires, par exemple, peut rendre la miction douloureuse et augmenter la fréquence et l’urgence des mictions.

Ces expériences peuvent amener un chat à uriner ou déféquer en dehors du bac à litière, en particulier s’il associe la litière à la douleur. Les maladies rénales et thyroïdiennes et le diabète sucré sont également des causes médicales possibles de la non-utilisation du bac à litière. Les problèmes du tube digestif peuvent également rendre la défécation douloureuse et augmenter la fréquence ou l’urgence des évacuations.

Enfin, les maladies liées à l’âge qui entravent la mobilité ou les fonctions cognitives du chat peuvent affecter sa capacité à atteindre le bac à litière à temps. Il est toujours nécessaire de consulter votre vétérinaire avant de formuler toute autre hypothèse. Ce ne sont là que quelques-uns des problèmes médicaux qui peuvent provoquer ce comportement.

Aversion pour le bac à litière

Une aversion pour le bac à litière peut être liée à son emplacement, à la litière, au bac à litière lui-même ou aux trois ! Selon la volonté du chat d’éviter le bac à litière, il peut continuer à l’utiliser, mais de façon irrégulière.

Préférences

Il est aussi souvent possible que le chat préfère simplement faire ses besoins ailleurs. Dans ce cas, le chat peut avoir une préférence pour un type de surface ou d’emplacement. Les chats qui préfèrent d’autres emplacements ont généralement une aversion pour l’emplacement actuel de la litière. Comme pour les aversions, les chats qui préfèrent certaines surfaces ou certains endroits peuvent continuer à utiliser le bac à litière, mais de façon irrégulière.

Pulvérisation d’urine

Un comportement de marquage normal mais peu agréable dans le contexte domestique est la pulvérisation d’urine – le dépôt vertical de petites quantités d’urine autour d’une zone donnée. En pulvérisant de petites quantités d’urine autour d’une zone, un chat annonce sa présence, établit ou maintient des limites territoriales, ou annonce qu’il est prêt à s’accoupler.

Les chats pulvérisent généralement sur des surfaces verticales, comme le dos des chaises ou les murs. Le chat se met debout, lève sa queue et la fait vibrer. Les chats peuvent pulvériser lorsqu’ils perçoivent une menace concernant leur territoire, par exemple lorsqu’un nouveau chat entre dans la maison ou lorsque des chats extérieurs se trouvent à proximité. Par ailleurs, les chats peuvent être frustrés par certaines circonstances, voire des conditions telles qu’un régime alimentaire restrictif ou un temps de jeu insuffisant, ou en réaction à l’odeur de nouveaux meubles et tapis.

Que peut-on faire ?

Tout d’abord, ne tournez pas autour du pot ! Plus le comportement persiste, plus il risque de devenir une habitude et d’être difficile à gérer. Une fois que vous avez identifié votre chat qui fait des souillures dans la maison, vous devez l’emmener chez le vétérinaire pour un examen physique approfondi et des tests de diagnostic appropriés afin de rechercher des problèmes médicaux sous-jacents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.