Accédez à la boutique
Les posteurs les plus actifs de la semaine
nico10gbb
 

Derniers sujets
» Phase gecko leopard (EM)
Aujourd'hui à 13:52 par nico10gbb

» besoin d'aide pour une de mes LITORIA CAERULEA relativement
Sam 22 Juil 2017 - 2:38 par rhumdure

» Bonjour
Jeu 13 Juil 2017 - 20:16 par 01power

» Espérance de vie varanus mertensi
Mar 11 Juil 2017 - 11:15 par Wintersun666

» helene
Jeu 6 Juil 2017 - 13:47 par Dr Mac

» Gecko leopard ...
Mar 27 Juin 2017 - 22:55 par 01power

» question grille aeration!!!
Dim 25 Juin 2017 - 7:23 par 01power

» Refuse de se nourrir
Mer 21 Juin 2017 - 7:20 par 01power

» Croûte nécrosée sur la queue
Ven 16 Juin 2017 - 18:26 par Rozut

Mots-clés

cameleon  serpent  dragon  calyptratus  

Les partenaires de Reptiles-Zoo
       Le site des tortues  

 


La dermatologie des reptiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dermatologie des reptiles

Message par Dr.House le Sam 30 Juin 2007 - 14:03

La dermatologie des reptiles :


1. Eléments de dermatologie

Les reptiles forment un groupe zoologique très vaste.
Les connaissances sur les différentes espèces sont très incomplètes.
Les pathologies rencontrées sont le plus souvent dues à un environnement mal adapté à l'espèce.

2. Téguments (peau) des reptiles

Ils présentent de grandes différences entre les divers groupes.
Elle est constituée d'un épiderme, d'un derme (superficiel et profond).
La peau n'a pas de rôle de rétention d'une énergie thermique interne (comme chez les mammifères et les oiseaux), elle absorbe 60 à 70 % de l'énergie des rayons solaires.

Les modifications des échanges thermiques sont assurés par:

- L'exposition directe ou pas au soleil.
- La capacité de changer de couleur.
- La capacité d'évaporation chez certaines espèces (exemple de certains lézards qui peuvent s'enduire de leurs matières fécales humides dont le déssèchement permet de maintenir la température).

3. La mue

C'est un ensemble de processus permettant le renouvellement de l'épiderme corné.
Ce nouvel épiderme est formé avant la mue et entraine l'élimination de l'ancienne peau qui se fait:
- par fragments chez les lézards.
- par gaine complète en "doigt de gant" chez les serpents (sauf l'extrémité formant le crépitulum ou "sonnette" de certains crotalidés).

Cette période est précédée d'une phase de jeûne et d'une agressivité accrue.

La fréquence des mues est dépendante de:

- l'humidité.
- la température.
- l'âge.
- facteurs neuro-hormonaux.
- facteurs nutritionnels.
- échange hydique trans-cutané.

Toute maladie a un retentissement négatif sur la mue

4. La couleur du tégument

Elle dépend de l'espèce, du sexe et parfois de la phase d'activité et est liée à:

- l'arrangement des éléments chromatogénes (cellules de "la couleur").
- la position et l'épaisseur des différentes couches cellulaires.

5. L'examen dermatologique

Tout comme pour les mammifères, le vétérinaire commencera par une examen clinique de l'animal mais chez les reptiles, il sera également effectué une étude environnementale (terrarium, UV, humidité...).

Vous trouverez ci dessous une liste (non exhaustive) des différentes pathologies rencontrées dans le domaines de la dermatologie des reptiles

a) Dermatoses d'origines physique-chimique et environnementale

1° Brûlures
2° Plaies de morsures (par les proies, les chiens)
3° Fractures de la carapace
4° Stomatites (traumatiques, infectieuses, mycosiques...)
5° Ruptures caudales des lézards (auto-amputation fréquente suite à une saisie par la queue)
6° Dermatite d'humidité des tortues marines (excès d'humidité qui entraine une prolifiration bactérienne, mycosique ou parasitaire)
7° Dermatite varioliforme et nécrosante des ophidiens (excès d'humidité qui entraine une prolifération bactérienne, mycosique ou parasitaire)
8° Mue incomplète...

b) Dermatoses nutritionnelles

1° Avitaminose A, C, en Iode, vit D (les besoins réels des animaux ne sont généralement pas couverts par l'alimentation)
2° Troubles de l'ossification (dus à un déséquilibre des apports en calcium, phosphore, vit A et D)...

c) Dermatoses infectieuses

Les reptiles hébergent à l'état naturel de nombreux germes sans qu'il soit possible de déterminer leur agressivité.
Ceux-ci peuvent être à l'origine de différentes infections en profitant d'une autre pathologie ou en s'associant à des germes externes.

1° Abcès
2° Dermatophilose (infection bactérienne due au développement de Dermatophilus congolensis) qui provoque l'apparition de nodules)
3°S.CU.D (maladies bactérinnes des tortues d'eau douce du à Citrobacter freundii qui provoquent des signes cutanés et généraux)
4° Papillomatose (maladie virale due à un papillomavirus qui provoque l'apparition de plaque)...

d) Parasitose

1° Insectes (taons...)
2° Myiases (mouches...)
3° Acariens (ophionyssus natricis...)

e) Mycoses

1° Levuroses (candida...)
2° Champignon
3° Granulomes fongiques...

http://www.vetebrasseur.be
avatar
Dr.House
Directeur de Reptiles Zoo
Directeur de Reptiles Zoo

Nombre de messages : 13243
Membre d'une association? : Oui
Date d'inscription : 29/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.reptiles-zoo.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum